L’activité, meilleur allié du cœur

marche sportive

Faire travailler le cœur

Un sport bon pour le cœur est avant tout un exercice d’endurance, long et régulier. Certains peuvent être pratiqués à tout âge comme le pédalier d’appartement et figurent au palmarès pour la prévention des maladies cardiovasculaires.

• La marche permet une adaptation très progressive du cœur et de la respiration à l’effort.
• La course à pied doit être pratiquée selon les capacités musculaires de son âge.
• La natation favorise le développement de la cage thoracique et de la capacité respiratoire.
• Le cyclisme nécessite une adaptation cardiaque progressive (allure modérée et régulière).
• La gymnastique assouplit les muscles chez les « non-sportifs »; à pratiquer en séances de 10 à 30 minutes en moyenne par jour et de préférence de façon régulière, sans brusquer ni surmener le cœur, les muscles et les articulations.

Sportifs

L’alimentation quotidienne du sportif doit respecter les grands principes de l’alimentation pour tous. Elle sera personnalisée et adaptée à l’activité. Pour des dépenses énergétiques supérieures à 3 000 kcal/j, quatre repas quotidiens sont conseillés : deux repas principaux, un petit déjeuner copieux et une collation prise une à deux heures avant l’entraînement.
Les apports en eau, au-delà de celle contenue dans les aliments, iront de 1,5 litre à 6 litres et plus selon les besoins : en petites quantités pendant les repas et très régulièrement entre les repas.

Attention à l’alimentation

Le respect de la diversité alimentaire doit rester la règle en donnant une place de choix aux produits laitiers, aux fruits et aux légumes, même si vous pouvez compléter cela avec des probiotiques. Les besoins en certaines vitamines sont accrus (vitamines D et B9 notamment).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*