Volkswagen admet sa culpabilité et paye de grosses pénalités

voiture volkswagen

VW voit enfin s’approcher la fin de ses soucis lié au maintenant bien connu « dieselgate ». Le groupe souhaite maintenant tourner la page, proposer des véhicules plus respectueux de l’environnement et ainsi redorer son image auprès des particuliers sur l’ensemble de sa gamme.

De fortes pénalités

Pour pouvoir réellement tourner la page, le constructeur automobile devra payer bien plus que ce qu’il avait provisionné et pourtant la somme était déjà important : 18 milliards de dollars !
Les coûts du scandale impacteront plus que prévu le groupe, même si cela ne devrait pas le mettre en danger.

Des moteurs truqués à l’origine

Ses moteurs diesel truqués aux États-Unis entraineront une pénalité de plus de 22 milliards de dollars au groupe. Pour éviter les nouveaux procès en attente, économiser du temps, de l’argent, mais aussi de ternir son image ou du moment de rappeler ce scandale, un accord a été trouvé avec les autorités américaines.

Loretta Lynch, la ministre de la Justice américaine, a d’ailleurs déclaré que « les tentatives de Volkswagen pour contourner les règles d’émissions et importer des voitures injustement homologuées constituent une violation flagrante des lois de notre pays sur l’environnement, la protection des consommateurs et les lois financières ».

Mis à part les États-Unis Volkswagen est touché par de nombreuses enquêtes dans plusieurs pays et pourrait donc être fragilisé par son aveu de culpabilité outre-Atlantique.

Bien loin de l’esprit nature

L’image Nature et paisible du VW Combi est bien loin, ce mythique véhicule que l’on croise sur nos routes depuis une soixantaine d’année à prix du plomb dans l’aile, même si ce véhicule ne souffre pas de l’image dégradée des nouveaux véhicules.

Volkswagen Combi

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*